Best Practices

4 règles d’or pour réussir la communication de son événement

25 février 2019

author:

4 règles d’or pour réussir la communication de son événement

La qualité de la communication a un rôle majeur dans la réussite d’un événement. Si ces règles sont de bon sens dans leur principe, c’est souvent dans la qualité de leur exécution que se joue l’efficacité globale d’une campagne de communication. Let’s start !

1. Anticipez vos éléments de communication

Ca parait évident, mais beaucoup de producteurs négligent cette première étape. Jusqu’au jour J, votre événement va vivre et se faire connaître uniquement via vos éléments créatifs :  visuels, vidéos, etc. La grande question qui anime cette première étape est la forme que vous allez donner à votre concept, soyez dans vos codes, dans ceux de votre public, et définissez une charte graphique qui sera le prélude à vos visuels et vos vidéos. On doit retrouver une atmosphère et une cohérence dans toutes vos publications, au delà de vous distinguer positivement. Petit tips, privilégiez les vidéos 😉

Ci dessous, les éléments de la charte graphique de Chateau Perché 2019


2. Donnez une impulsion initiale

La dynamique de démarrage est très importante, si vous réussissez votre lancement, la moitié du travail est fait. Il s’agit de mobiliser un coeur de clientèle qui, engagé dès le début de votre campagne de ventes, deviendront vos ambassadeurs via la mécanique du bouche à oreille. (lire: optimiser le lancement de son evenement) Mais attention, réussir à engager cette première clientèle ne se fait pas tout seul ! Il faut identifier les bonnes personnes et leur envoyer, à eux seuls, un message d’exclusivité, voir ci dessous !

3. Personnalisez les audiences et les messages tout au long de votre campagne

Une campagne de vente se scinde schématiquement en 3 grandes étapes. La première, celle du démarrage, dure 24h à 48h et correspond aux premières ventes auprès d’une clientèle early adopter. Pour mobiliser ce public, pensez à viser uniquement ceux qui sont les plus proches de votre concept et qui ont l’habitude d’acheter leurs billets en avance. Utilisez des techniques génératrices d’exclusivité pour optimiser cette dynamique des premiers instants (billetterie codée, codes promos, Newsletters annonçant l’event en avant première…). Pour la deuxième phase, visez plus large grâce aux réseaux sociaux et aux canaux de distribution de votre billetterie, avec un contenu dévoilant votre concept dans sa généralité. La dernière phase (les derniers jours de ventes), sera le moment de mobiliser les indécis avant le sold out général ! Privilégiez des outils de retargeting et les plateformes qui conviennent à l’usage d’achat spontané de dernière minute ! (lire : les strates clients)

4. Utilisez la bonne billetterie

La billetterie n’est pas un service accessoire, c’est l’interface qui met en contact votre événement avec votre public. Posez vous les questions suivantes avant de faire votre choix : auprès de quel public ma billetterie peut elle me mettre en contact ? Est-ce le bon public pour mon événement ? Est-elle capable d’identifier les nuances de la scène événementielle en terme de préférences artistiques, usages d’achat, etc ? A t-elle les outils pour me permettre de personnaliser ma communication ? Shotgun dispose de tous ces outils et d’une force de visibilité hors norme sur la scène événementielle. (lire: l’impact d’une billetterie sur les ventes, Shotgun Booster, une révolution pour les producteurs d’évenements.) N’hésitez pas à demander une démo pour en savoir plus 😉

Leave a comment

Laisser un commentaire

JE CRÉE MA BILLETTERIE !