Tendances de marché

Shotgun rend publique son étude sur la scène évenementielle électronique.

10 octobre 2018

author:

Shotgun rend publique son étude sur la scène évenementielle électronique.

Présentée pour la première fois à la Paris Electronic Week en septembre 2018, puis au Mama Festival un mois plus tard, l’étude de marché sur la scène événementielle électronique est désormais rendue publique.

Initiée par le pôle de recherche Shotgun, cette étude transversale s’est fixée pour objectif de quantifier le phénomène, puis de le comprendre à travers des analyses plus qualitatives. Combien d’événements électroniques en France, pour quel public ? Quelles tendances l’animent, qu’elles soient d’ordres économique, culturelles et artistiques ? L’étude répond à toutes ces questions, réponses brillamment synthétisées par Trax magazine dans un récent article.

La genèse de l’étude

Au-delà d’un service de billetterie, Shotgun entend participer au développement de la scène électronique en supprimant les frictions qui demeurent entre les producteurs d’événements et le public. Supprimer ces frictions passe bien-sur par une adaptation des solutions technologiques (billetteries intelligentes, outils de communication intégrés, interfaces de présentation des événements adaptés aux usages du public électronique), mais aussi par la lutte contre la méconnaissance du milieu.

Si l’idée d’une grande étude, venant compléter une première initiative de la SACEM en 2016, était en germe ; son exécution n’est devenue possible que fin 2017 grâce aux dernières innovations techniques de la billetterie Shotgun, notamment des outils d’analyse des goûts du public et des tendances générales de la scène électronique.

Une méthodologie complexe au service d’une approche inédite

Si la SACEM dresse un constat avant tout économique du secteur des musiques électroniques en 2016, c’est une approche d’avantage humaine que nous avons privilégiée en mobilisant des outils d’analyse tant quantitatifs que qualitatifs. Effectivement notre méthodologie est diverse pour dresser un panorama le plus large et le plus représentatif du marché événementiel électronique.

  1. Une mesure des variables offre et demande permise par un algorithme développé par Shotgun croisant les données événementielles Facebook aux artistiques de Resident Advisor et Soundcloud pour quantifier et qualifier dynamiques du marché.
  2. Une enquête sociologique réalisée auprès de 1300 utilisateurs de Shotgun répartis sur tout le territoire afin de mieux appréhender les comportements et attentes du public.
  1. Une analyse des comportements d’achats sur nos plateformes pour accompagner les organisateurs à cibler leur public et optimiser leurs ventes.

Trois grands axes d’analyse du marché

Les grandes parties de l’étude se focalisent chacune sur une variable composant le marché : l’offre autrement dit les acteurs de l’événementiel, le service échangé à savoir  la production événementielle permettant la diffusion es différents courants musicaux, et la demande représenté par l’ensemble du public électronique.

L’offre est analysée sous l’angle des producteurs d’événements, dont nous dressons et définissons une typologie afin d’extraire les acteurs contribuant nationalement et régionalement à la démocratisation de l’éco-système. La richesse des musiques électroniques est approchée par la multitude de genres musicaux existants dont nous recontextualisons l’essor, la popularité et les principaux artistes. Enfin le public est quant à lui étudié via ses intentions de sorties exprimées ainsi que via ses comportements d’achats et pratiques de sorties recensées grâce à l’enquête sociologique. L’étude de ces trois variables nous a permis de dresser une étude dynamique plutôt que statique afin de mieux envisager l’avenir et les orientations à prendre.

Des chiffres forts ! 

L’offre évènementielle, soit le nombre d’événements organisés a été multiplié par 4 depuis 2014 alors que la demande événementielle a été multipliée par 6. Un rapport positif entre l’offre et la demande qui laisse présager une poursuite de la croissance de la scène.

Concernant les dynamiques artistiques qui animent cette croissance, nous observons deux phénomènes: une prédominance notoire sur le marché événementiel pour la house et la techno, deux styles majeurs qui sont à l’origine de la démocratisation de la scène électronique, et une reprise de cette dynamique par les sous genre, de plus en plus populaire (au premier rang desquels la hardmusic).

En bref !

Des chiffres forts que peu de secteurs connaissent. La scène électronique n’est plus une contre-culture, un mouvement alternatif, c’est un marché à part entière qui vient aujourd’hui côtoyer celui de la pop ou du rock. Derrière cette croissance, une dimension artistique est à l’oeuvre, avec l’installation de la House et de la Techno en tant que phénomènes générationnels, mais aussi l’émergence de sous genres plus alternatifs, qui renouvellent la scène et poursuivent la croissance du marché.

Cette vitalité artistique a généré le phénomène qualitatif en parallèle de cette croissance : la diversification de la scène électronique.  L’offre évènementielle est plus pointue et ciblée, avec des nouveaux formats de sortie et des concepts toujours plus innovants, représentant une identité en phase avec les attentes de communautés particulières. Un événement clubbing House n’aura rien à voir avec une Warehouse acid techno. Face à cette effervescence, le public a réagi, devenant de plus en plus expert dans ses sorties et fidèle à un positionnement artistique ou à un concept spécifique.

Il s’agit bien d’une nouvelle scène, un nouveau marché, dont toutes les subtilités doivent être prises en compte par ses acteurs. Sans faire de recommandations, cette étude appelle, outre un respect de la scène de part sa nouvelle importance, à une prise en compte de ces spécificités pour contribuer à son épanouissement, que l’on soit producteurs d’événements, média, solution professionnelles, institutions…

Ci dessous, retrouver l’étude complète en téléchargement. Bonne lecture !

Graphisme réalisé par Chloé Grienenberger.





Leave a comment

Laisser un commentaire

JE CRÉE MA BILLETTERIE !